Etant une migrante vivant en France, je ne peux vous parler que de ma propre expérience, mais je trouve qu’on a très peu d’information sur tout ce l’on peut faire pour participer à la vie politique de notre pays résident.  

Je ne sais pas comment cela se passe vos pays mais en France, je trouve qu’il a un véritable enjeu d’accès à l’information pour nous les migrants dans les médias. On ne parle pratiquement pas de nos droits sur la santé, le logement ou encore moins sur la politique. C’est vraiment dommage car c’est en connaissant toutes ces informations que l’on peut jouer s’intégrer dans notre nouveau pays.  

Pendant longtemps, je pensais que la participation politique ne se résumait qu’à voter durant les élections présidentielles. Mais, c’est à travers des groupes de parole pour migrant ou des associations que j’ai pu m’informer sur les différentes actions démocratiques auxquelles je peux participer en France.  

La Juge Sophie Bilong, chercheuse et consultante pour l’Observatoire de l’immigration et de l’asile auprès de l’Institut français des relations internationales dans une interview partageait son avis sur cette question : “ Il n’est pas possible de concevoir une politique d’accueil sans la participation des personnes concernées”. En y réfléchissant, je partage son opinion car par exemple, j’ai pu voter durant les dernières élections européennes ou les élections municipales de ma ville à Drancy. Et en participant à la vie politique, je me sens plus incluse, plus intégrée car je contribue au pays qu’est la France.”

Kathleen D. T.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *